App-elles, l’application pour agir contre les violences faites aux femmes

 
 
Descriptif Appelles

Labellisée par le ministère des familles, de l’enfance et des droits des femmes, l’application App-elles est financée par la direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité des Pays de la Loire.Déjà déployée dans le Var, en Sarthe et Loire-Atlantique, App-elles est désormais disponible en Mayenne, en partenariat avec la déléguée départementale aux droits des femmes et à l’égalité.

L'application permet de contacter d’une seule touche  ses amis, ses proches, les secours ou tout autre interlocuteur de son choix. Elle permet également de se renseigner sur les dispositifs d’aide aux victimes existants et de rencontrer les professsionnel.le.s en Mayenne.

En France, toutes les sept minutes, une femme est violée. Tous les deux jours et demi, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-conjoint. 220 000 femmes sont victimes chaque année de violences dans le couple.

Sur une année, 62 000 femmes âgées de 20 à 69 ans déclarent avoir été victimes de viol ou de tentative de viol, 553 000 déclarent avoir été victimes d’au moins une agression sexuelle autre que le viol (source : enquête Virage, Ined, 2016).

En Mayenne, les seuls faits constatés par les forces de l’ordre de violences commises au sein du couple concernent chaque année plus de 350 femmes.

L’association Résonantes a développé l’application App-elles, pour informer et alerter de manière simple et efficace sur les violences commises envers les femmes.

Cette application cible en premier lieu les 15/30 ans et a  pour objectif d’apporter une réponse immédiate et des solutions adaptées à chaque situation.

L’application se présente sous la forme de 3 boutons : [Alerter], [En parler], [Agir] et est disponible sur téléphone Android ou Iphone.

[Alerter],

Le déclenchement de la touche [Alerter] permet d’envoyer instantanément un message d’alerte. Ce message, envoyé à 3 contacts pré-identifiés de votre répertoire est accompagné de votre position GPS et d’une photo prise par votre téléphone, et envoyé automatiquement toutes les 90 secondes jusqu’à sa désactivation.

Les photos prises, ainsi que les positions GPS, sont stockées sur un serveur sécurisé pendant 7 jours. Ces données peuvent, sur demande, être mises à disposition de la victime ou de la justice dans le cadre d’une enquête judiciaire. Après ce délai de 7 jours, l’intégralité des données est détruite.

Un appel d'urgence vers le 112, numéro unique fonctionnant dans tous les Etats membres de l'Union européenne peut être passé.

Important : Cette fonction ne prétend pas se substituer à l’appel aux autorités compétentes et ne doit pas être considérée comme telle. Seuls les numéros d'appel d'urgence nationaux sont reconnus compétents pour joindre gratuitement les secours 24h/24.

 [En parler]

La fonction [En parler] permet de contacter les plateformes d’écoute et d’aide spécialisées pour vous aider, vous conseiller ou vous orienter.

Cette touche met en relation téléphonique avec 3 associations/structures implantées en Mayenne.
 
Elle donne la possibilité à toutes et à tous, victimes et proches, d'échanger avec des professionnel-le-s afin de trouver des solutions concrètes face à une situation de violence.

Les partenaires locaux tels que la Citadelle, lieu d’accueil de jour pour les femmes victimes de violences, l’association départementale d’aide aux victimes d’infractions pénales (Adavip 53) et le Centre de planification et d’éducation familiale y sont répertoriés et un accès simplifié permet de les appeler.

 [Agir]

La fonction [Agir] redirige vers le site de l’association créatrice de l’application, Résonantes. Elle propose une information complète et adaptée au jeune public sur les violences. Ce site d’information a été conçu avec la Miprof, Mission interministérielle pour la protection des femmes contre les violences et la lutte contre la traite des êtres humains et validé par des pédagogues. Le site propose également une cartographie des principaux interlocuteurs mayennais en matière de lutte contre les violences et d’accompagnement des victimes.

 • L’ensemble des structures et associations présentes sur le territoire mayennais ;

• Les dispositifs d’aide aux victimes ;

• Les définitions des différentes formes de violences et les conséquences sur la santé ;

• Les rencontres, événements, conférences et actions de sensibilisation prévues dans le département.

 L’application a reçu le prix régional « Sexisme pas notre genre », dans la catégorie « lutte contre les violences », décerné le 7 mars dernier à Nantes et a été récompensée au niveau national, avec le prix du Comité de suivi.

www.app-elles.fr

Didacticiel d'installation

> Didacticiel d'installation - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 7,01 Mb