Lutte contre le bruit

Bruits de voisinage

 
Bruits de voisinage

Le printemps est là, l’été arrive, avec les premières chaleurs et les fenêtres ouvertes.

C’est le signe des premiers mécontentements, les tondeuses à gazon à toute heure, les chiens qui aboient, les fêtes qui durent toute la nuit, mille bruits divers qui peuvent empoisonner la vie de tous les jours.

Les bruits de voisinage sont de loin ceux qui affectent le plus gravement la vie quotidienne. Le bruit est en effet considéré comme une nuisance rédhibitoire par près de 90% des français !

La proximité de vie, la mauvaise insonorisation des logements ou l'indélicatesse de certains sont ainsi les trois principales causes des dissensions de voisinage.

Le maire dispose de nombreuses compétences dans le domaine de la prévention de la pollution sonore. Il doit en particulier traiter les plaintes liées aux bruits de voisinage.

Si la réglementation donne des outils indispensables, ces réclamations venant d’habitants de sa commune, sont souvent délicates à traiter : elles nécessitent un travail d’écoute des parties en présence, mais également une rigueur dans l’application d’un droit au calme pour tous.

Afin d’aider les collectivités à résoudre ces conflits, l’agence régionale de la santé (ARSAgence Régionale de Santé) des Pays de Loire a mis en ligne sur son site internet un certain nombre d’outils : logigrammes de traitement d’une plainte associés à des modèles de courriers type, arrêté préfectoral, guide ….

Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, il est indispensable de développer au niveau local  des actions de prévention :, Il est utile, par exemple, de rappeler tous les ans, au printemps, dans le journal municipal les jours et les horaires où sont autorisés les travaux de bricolages et de jardinage….