Dispositif de soutien aux éleveurs face aux effets du conflit en Ukraine

 
 
Dispositif de soutien aux éleveurs face aux effets du conflit en Ukraine

Un premier dispositif d’aides pour l’alimentation animale est mis en place dans le cadre du plan de résilience pour faire face aux conséquences économiques de la guerre en Ukraine. Il vise à compenser une partie des surcoûts d’alimentation animale des éleveurs et pisciculteurs de la France hexagonale (hors Corse). Il sera complété par deux autres dispositifs : un pour les filières en intégration et un autre pour les départements d'Outre-Mer et la Corse.

Ce premier dispositif a été ouvert le 30 mai 2022 pour le dépôt de dossier sur le portail de FranceAgriMer . Initialement prévu jusqu’au 17 juin 2022, il vient d’être prolongé jusqu’au 29 juin pour permettre au maximum d’éleveurs de s’en saisir.

Le montant de cette aide variera entre 1 000 et 35 000 € par exploitation, en fonction de la dépendance à l’achat d’alimentation animale selon les trois niveaux suivants :

  • Catégorie 1 : entre 10% (inclus) et 30% (exclu) de taux de dépendance, l’éleveur percevra un forfait de 1 000 euros ;
  • Catégorie 2 : entre 30% (inclus) et 50% (exclu) de taux de dépendance, l’éleveur bénéficiera d’une prise en charge du surcoût à 40%;
  • Catégorie 3 : avec un taux de dépendance supérieur à 50%, l’éleveur bénéficiera d’une prise en charge du surcoût à 60%.

Ces aides doivent permettre la pérennité des filières françaises d’élevage particulièrement touchées par le coût de l’alimentation. Dans ce même enjeu, des soutiens en faveur de la culture de protéines végétales ont été déployés et la culture sur des terres en jachères pour la campagne PACPolitique agricole commune actuelle permise.