Semaine européenne du développement durable

 
 
Semaine européenne du développement durable

Jean-Francis Treffel, préfet de la Mayenne, et Daniel Lenoir, conseiller départemental, président de la commission développement durable, se sont rendus à Entrammes, sur le site de l’écluse de Port-Ringeard pour visiter les aménagements réalisés en faveur de la continuité écologique et de la préservation des anguilles, espèce menacée.

La Semaine européenne du développement durable (SEDD) a pour objectif de promouvoir le développement durable, de sensibiliser le plus grand nombre à ses enjeux et de faciliter une mobilisation concrète.Les pays d’Europe présentent des projets qui démontrent que nous pouvons tous être des acteurs du développement durable.

En Mayenne, cette semaine est l’occasion de présenter les actions concrètes menées en faveur de la population d’anguilles européennes en danger critique d’extinction. Le règlement européen voté, le 18 septembre 2007 demande à chaque État membre, l’élaboration d’un plan de gestion à long terme, agissant sur l’ensemble des causes de mortalité de l’anguille. La France met en œuvre ce plan de gestion depuis le 1er juillet 2009. Les mesures portent sur les différents types de pêcheries, le repeuplement, la restauration des habitats et les obstacles à la circulation des anguilles. Les aménagements réalisés sur les ouvrages navigables constituant des obstacles sur cette rivière Mayenne dans notre département sont exemplaires.

Grâce au concours du département et des producteurs d’hydroélectricité, la quasi-totalité des ouvrages sur l’axe Mayenne ont ainsi pu être rendus franchissables par l’anguille. Cette action pour la préservation d’une espèce comme l’anguille qui est une véritable richesse de notre patrimoine mérite d’être soulignée.

Les résultats observés sur la passe piège de Port-Rhingeard, encore cette année avec plus de 80 prises, et les aménagements connexes de frayères qui vont être entrepris prochainement avec pas moins de douze sites à aménager pour le brochet, autre espèce emblématique, là encore avec le concours du département et de la fédération départementale de pêche, illustrent l’attention forte portée à la restauration de nos écosystèmes.

Ces aménagements sur la rivière Mayenne, véritable "colonne vertébrale" du département, permettent également d’observer des résultats très encourageants sur ses affluents et en particulier sur le Vicoin et la Jouanne, autres cours d’eau aménagés en majeure partie au titre de la continuité écologique.

La stratégie portée depuis dix ans d’améliorer la continuité écologique se poursuit en privilégiant la concertation et la qualité des études et des travaux réalisés par les syndicats de bassin. Cette démarche porte ses fruits et nous en mesurons aujourd’hui les résultats. Il faut toutefois rester humble, on ne peut pas assurer aujourd’hui que l’anguille est définitivement sauvée, le résultat de ces politiques se mesure dans la durée, mais il faut persévérer.

Ces aménagements illustrent enfin que la production hydroélectrique, avec ici, sur la rive gauche le site de production du Port du Salut, et la continuité écologique, ne sont pas antinomiques et que la préservation et la restauration des écosystèmes sont compatibles avec le développement économique et l’amélioration du cadre de vie de notre territoire.