Visites d'entreprises lauréates

Appels à projets France Relance : rencontre avec 3 entreprises mayennaises lauréates

 
 
Appels à projets France Relance : rencontre avec 3 entreprises mayennaises lauréates

Ce mardi 15 décembre 2020, Jean-Francis Treffel, préfet de la Mayenne, s’est rendu dans les locaux de l’entreprise SERAP, à Gorron, aux côtés des dirigeants des entreprises My Pie et SUMCA, des élus locaux, BPI France et l’UD DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi.

Ces trois entreprises, implantées dans la communauté de communes du Bocage Mayennais, ont été retenues dans le cadre des appels à projets d’État France Relance.

SERAP, ETI française de 450 personnes est le n°1 mondial du refroidisseur de lait. L’entreprise porte un projet de modernisation, d’améliorations environnementales, énergétiques et des conditions de travail du site de production. L’entreprise souhaite ainsi industrialiser une nouvelle gamme de refroidisseur de lait (réduction de 60 à 80 % de la consommation électrique pour les éleveurs) et conforter son statut de leader mondial sur son secteur d’activité ainsi que ses capacités d’innovation. 25 nouveaux emplois pourront être créés grâce à ce projet.

My Pie, PMEPetites et moyennes entreprises de 35 personnes, spécialisée dans le snacking chaud, poursuit son développement et concept d’offre de restauration chaude clé-en-main destinée aux supermarchés. L’offre se distingue sur le plan qualitatif par le recours aux aliments 100% naturels, de saison, privilégiant l’approvisionnement local. Fort de son succès, le projet vise à tripler ses capacités de production, lancer de nouvelles gammes, s’industrialiser avec un volet digitalisation (ERP). Il permettra d’offrir des débouchés à un tissu de producteurs locaux. 70 nouveaux emplois pourront être créés grâce à ce projet.

SUMCA est une PMEPetites et moyennes entreprises de 49 personnes implantée à Ambrières-les-Vallées spécialisée dans la conception et la fourniture d’outillages de haute précision destinés à l’usinage de haute précision des matériaux durs, tels que le carbure de tungstène. Le secteur automobile représente l’essentiel du chiffre d’affaires. Le projet vise à accélérer la démarche d’automatisation et de digitalisation pour adapter l’outil de production aux évolutions technologiques des véhicules. 14 emplois seront créés avec ce projet.

Les dirigeants de chaque entreprise ont pleinement présenté leur société et leur projet. Ces projets s’inscrivent dans les objectifs visés par le gouvernement pour faire revivre une grande ambition industrielle française : décarboner, relocaliser, innover, moderniser.

Elles ont tenu à souligner la rapidité d’instruction de leur dossier par l’État, le Conseil régional et la BPI, le montant exceptionnel de l’aide et la rapidité de son versement.

Jean-Francis Treffel a tenu à féliciter les entreprises et a souligné leurs ambitions industrielles, leurs innovations et leur savoir-faire, au cœur du département de la Mayenne.